23 mars 2020

Il y a toujours 2 côtés à une médaille : COVID-19 et leadership

Par Frédéric Leblanc

Nous avons aujourd’hui à faire face à une crise mondiale : le COVID-19. Bien sûr que nous pouvons nous sentir comme des victimes : c’est humain. Mais ce sont lors de ces moments de crises que nous découvrons nos véritables leaders. Au cours des derniers jours, nous avons pu constater l’énorme différence dans la gestion de cette crise entre le gouvernement du Québec dirigé par Monsieur François Legault et le travail réalisé par le Fédéral et l’équipe de Monsieur Justin Trudeau. Nous constatons que les réactions de chacun ont été aux antipodes. Alors que Monsieur Trudeau a agi selon ma perception en simple spectateur ou gérant d’estrade, se contentant plus souvent qu’autrement de jouer le rôle d’observateur, M. Legault et son équipe ont pris le taureau par les cornes. Quelle belle démonstration de leadership.

«La mesure ultime d’un homme n’est pas où il se situe dans les moments de confort mais où il se situe dans les moments de challenge et de controverse.»  Martin Luther King Jr.

Nous avons plus de contrôle que nous pensons : Bien sûr, nous ne contrôlons pas certains événements de la vie. L’apparition du virus COVID-19 était hors de contrôle de la population canadienne. Toutefois, nous avons le pouvoir de nous adapter à cette situation par la mise en place de mesures pour limiter les ravages de cette maladie au Canada et au Québec. C’est exactement ce qu’à décider de faire le gouvernement de M. Legault. Et c’est là que nous pouvons apprécier les interventions et les qualités d’un véritable leader.

Je veux aborder deux (2) éléments du leadership : la fixation d’objectifs et la gestion du temps des priorités.

Fixation d’objectifs : Tout d’abord, le gouvernement provincial nous a communiqué une vision claire de leur stratégie : 1) l’aplanissement de la courbe de contagion, c’est-à-dire de retarder le plus possible la contamination de la population; 2) la protection de la santé des personnes les plus vulnérables (les 70 ans et +) ; 3) la mise en place le plus rapidement possible de mesures pour combattre la propagation du virus. En fonction de cette vision, des objectifs clairs ont été mis en place, comme par exemple d’interdire l’accès à tout lieu de rassemblement non essentiels (bars, gymnases, bibliothèques, etc.).

Gestion du temps des priorités : le gouvernement provincial a pris la décision de suspendre les activités du Parlement pour se consacrer pleinement à s’attaquer à l’ennemi public numéro 1. Il s’est fait un point d’honneur de procéder à une conférence de presse quotidienne pour informer la population et donner des indications claires sur la marche à suivre. Il a ajusté son programme et son horaire en fonction des nouvelles priorités – les ajustements requis ont été effectués. Et il a impliqué les membres de son équipe pour une action concertée efficace.

Alors, si vous ne croyez qu’aucun contrôle n’est possible en ces temps de crise, je vous invite à y réfléchir et à réajuster le tir. En tant que leader, vous avec le contrôle sur le plan d’action à mettre en place et sur la réponse qu’aura votre organisation pour s’adapter à d’importants changements qui s’opèrent actuellement dans notre société.